Programmation de la recherche

À l’instar de nombreuses revues consœurs, le comité de rédaction de la RIURBA dénonce les objectifs annoncés en France dans les rapports de préparation du projet de la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), considérant qu’ils menacent les conditions d’exercice déjà dégradées d’une recherche indépendante et de qualité.
Ces rapports font en effet la promotion de la concurrence entre structures de recherche et promeuvent un accroissement de la précarité de tous les personnels. En cela, ils encouragent des processus d’individualisation et de mise en concurrence des individus, collectifs et instances, qui sapent déjà la recherche en France comme dans de nombreux autres contextes nationaux.
Nous revendiquons pour les chercheurs et chercheuses actuel.le.s et à venir des conditions dignes de productions libres de connaissances.
Comme de nombreuses autres revues scientifiques, ainsi qu’OpenEdition, et de nombreuses structures de recherche et d’enseignement, la RIURBA se déclare donc en lutte.

Dans ce contexte, la RIURBA publiera prochainement sur son blog une série de témoignages sur la condition des chercheurs en France et dans d’autres pays. Nous souhaitons en particulier rendre compte de ce qu’est le quotidien des enseignants chercheurs et chercheurs, par rapport au choix des thèmes et à l’orientation des travaux, au déroulement de la carrière, au financement par projets, aux systèmes de contrôle… Outre les contributions que nous sommes en train de réunir, nous appelons à d’autres contributions, parvenant en particulier de pays francophones (y compris la France) et de personnes travaillant dans le champ de l’aménagement et de l’urbanisme.

Le comité éditorial

Continuer vers la revue…